Fort d’Issy-Vanves-Clamart est la première gare du Grand Paris Express à être construite. A l’intersection des communes de Clamart, d’Issy-les-Moulineaux, Vanves et Malakoff, cette gare sera fréquentée quotidiennement par 50.000 voyageurs à sa mise en service en 2022.

La SGP a confié la réalisation du génie civil de cet ouvrage à Bouygues Travaux Publics et Soletanche Bachy réunis au sein du groupement Horizon Grand Paris. La construction de la future gare s’effectuera sous la gare existante afin de maintenir en service, pendant toute la construction, la ligne N du Transilien desservant l’ouest parisien depuis Paris-Montparnasse.

Les accès de chantiers, qui desservent la zone de travaux à partir du boulevard des Frères Vigouroux, sont en place depuis la fin août 2016. De part et d’autre des voies ferrées en exploitation a lieu le creusement à l’hydrofraise des cavités qui accueillent les parois moulées constituant l’enveloppe en béton armé de la future gare. Environ 16.000 m3 de béton et 2300 tonnes d’acier seront utilisés pour la réalisation de ces parois de 1,20 mètre d’épaisseur et de 40 mètres de profondeur. Après décaissement d’une partie de l’emprise est du chantier, la dalle de couverture de la gare sera ensuite préfabriquée, par plots successifs sur étaiement, à proximité immédiate de son emplacement final.

Parallèlement à ces travaux, la SNCF remplacera les voies ferrées existantes situées au-dessus de la future gare par deux ponts ferroviaires provisoires à double travée. Le groupement Horizon Grand Paris pourra alors réaliser au-dessous des voies les dernières parois moulées de l’enveloppe de la gare.

Début août 2017, 44 chariots auto-moteurs multi-roues seront installés sous la dalle de couverture afin de procéder au ripage de cet ouvrage de 7000 tonnes vers son emplacement définitif. Le 12 août 2017, au cours d’une interruption de quatre jours de la circulation ferroviaire, la SNCF démontera les ponts provisoires afin de permettre le ripage de la couverture de la gare vers sa position définitive. Ce ripage s’effectuera en trois heures seulement. Une fois la couverture en place, les voies ferrées définitives seront immédiatement réinstallées et le 16 août 2017 au matin, la circulation ferroviaire sera rétablie. Le groupement d’entreprises pourra dès lors poursuivre la construction de la gare sous la dalle de couverture.

La construction commencera par l’excavation à l’intérieur de la boîte gare de 400 m3 de déblais/jour. Quelque 3200 tonnes de butons provisoires posés par lits successifs assureront le soutènement des parois pendant le creusement. Grâce aux cadences élevées des travaux, la démolition-reconstruction d’une conduite d’assainissement située sous la boîte pourra être effectuée, conformément au planning, entre mi-novembre 2017 et mi-mai 2018.

A compter de cette date, les travaux de débutonnage et de génie civil intérieur de la boîte pourront démarrer. A partir du radier situé en fond de fouille, les quatre niveaux de plancher prendront progressivement place de bas en haut. Au cours de ces opérations, 15.400 m3 de béton et 2800 tonnes d’acier supplémentaires seront mis en œuvre.

La gare servira comme point d’arrivée aux tunneliers Est et Ouest de la ligne 15 Sud.

Le 1er octobre 2019, dès l’achèvement du démontage du tunnelier en provenance de Châtillon-Montrouge, le puits de sortie est sera fermé pour que puisse s’effectuer le génie civil de l’émergence est de la nouvelle gare.

L’année suivante, au 1er octobre 2020, après démontage du tunnelier en provenance de Pont de Sèvres, le puits de sortie ouest sera fermé à son tour pour pouvoir effectuer le génie civil de l’émergence ouest. Ainsi s’achèvera le gros œuvre d’un chantier complexe.

Depuis le parvis de la gare, les voyageurs accèderont aux quais de la ligne 15 Sud par une rue intérieure piétonne aménagée sous les voies ferrées de la ligne N du Transilien. Les quais de la gare seront situés à 26 mètres de profondeur. Depuis la rame du métro jusqu’à l’extérieur, le voyageur empruntera de vastes espaces de circulation de plus en plus lumineux, progressivement baignés par la lumière naturelle.

L’interconnexion avec la ligne N du réseau SNCF Transilien et le réseau de bus local fera de ce site l’un des grands pôles de transport de la métropole. Côté Clamart, la gare s’inscrira dans un quartier en pleine mutation. Le long du boulevard des Frères Vigouroux, de nouveaux logements, commerces et bureaux seront construits à l’horizon 2030.

Le nouveau bâtiment prolongeant la gare abritera lui-même des équipements, services et commerces contribuant au dynamisme du quartier. Un vaste parvis sera aménagé au cœur de ce nouveau quartier, facilitant la circulation des habitants et l’accès à la gare du métro comme à la gare du Transilien.

Du côté d’Issy-les-Moulineaux et de Vanves, le hall d’accès de la gare se matérialisera dans le quartier par une longue verrière courbe s’étirant le long de la rue du Clos Montholon, avec des parvis piétonniers à chaque extrémité.


Fort d’Issy-Vanves-Clamart is the first station to be built as part of the Grand Paris express. At the intersection between Clamart, Issy-les-Moulineaux, Vanves and Malakoff, this station will be used daily by 50,000 travellers when it opens in 2022.

SGP appointed Horizon Grand Paris, a consortium of Bouygues Travaux Publics and Soletanche Bachy, to build the civil works of this station. The future station will be built under the existing station while maintaining service, throughout construction, on Line N of the Transilien network serving the west of Paris from the Paris-Montparnasse train station.

Access to the construction sites, serving the working areas from Boulevard des Frères Vigouroux, is operational since end-August 2016. On either side of the railway line in operation, digging of the diaphragm walls that will shape the steel reinforced concrete box of the future station is underway by means of hydromill cutters. About 16,000 m3 of concrete and 2,300 tonnes of steel will be used for the construction of these 1.20 m thick 40 m deep walls. After excavation of part of the eastern part of the site, the roof slab of the station will then be prefabricated and casted in successive formwork sections, in the immediate vicinity of its final location.

Concurrently with these works, the French railway company SNCF will replace the existing tracks located above the future station by two temporary railway bridges with double span. Consortium Horizon Grand Paris will then be able to finish the last diaphragm walls of the station box below the tracks.

In early August 2017, 44 self-propelled multi-tyred carts will be installed under the 7,000-tonne roof slab to proceed to its sliding into its final position. On 12th August 2017, while railway traffic will be interrupted for four days, SNCF will dismantle the temporary bridges to enable the sliding of the station’s roof slab to its final position. This sliding will be completed in just three hours. Once the roof slab is in place, the final tracks will be immediately laid and on 16th August 2017 in the morning, rail traffic will be restored. From then on, the contractors will be able to pursue the construction of the station under the roof slab.

Construction will begin with excavation of 400 m3 of earth each day from inside the station box. Some 3,200 tonnes of temporary steel struts installed at different levels will ensure the support of the retaining walls during excavation works. Thanks to the fast work, the demolition and reconstruction of a sewage pipe located under the box will be carried out as planned, between mid-November 2017 and mid-May 2018.

From then on, the removal of the steel struts and the final civil works inside the box will start. From the base slab located at the bottom of the box, four floor levels will gradually take shape from the bottom to the top. During these works, 15,400 m3 of concrete and 2,800 additional tonnes of steel will be necessary.

The station will serve as reception shaft for the east and west tunnel boring machines on Line 15 South.

On 1st October 2019, upon completion of the dismantling of the TBM driving from Châtillon-Montrouge, the exit shaft will be closed to begin the civil works of the east part of the building overlying the new station.

The following year, on 1st October 2020, after disassembly of the TBM coming from Pont de Sèvres, the west exit shaft will be closed in turn to carry out the civil works of the west part of the overlying building. This will thereby put an end to the works of a complex site.

From the station esplanade, travellers will access to the platforms of Line 15 South using an inner pedestrian street built under the tracks of Line N of the Transilien network. The station platforms will be located at a depth of 26 metres below ground. From the metro trainset up to the outside, the traveller will walk through spacious, brighter and brighter areas gradually bathed in natural light.

Connection with Line N of the Transilien network and the local bus system will convert this site into one of the major transport hubs of the Greater Paris metropolis. On the Clamart side, the station will be inserted into a rapidly changing neighbourhood. Along Boulevard des Frères Vigouroux, a new housing programme, shops and offices will be built by 2030.

The new building extending the station will host public amenities, services and shops contributing to the dynamism of the neighbourhood. A vast esplanade will be built at the heart of this new district, facilitating the movement of people and access to both the metro and Transilien stations.

On the Issy-les-Moulineaux and Vanves side, the ticketing hall will look as a landmark in the district with its long curved glass roof top stretching along Rue du Clos Montholon and a pedestrian esplanade at each end.