Aucune date n’a encore été arrêtée pour le prochain sommet franco-italien alors que dernière réunion remonte au 27 septembre 2017… Le projet de liaison n’est pas enterré mais des incertitudes demeurent suite aux dernières élections italiennes. Il n’est pas à l’abri de quelques rebondissements.

Violeta Bulc, commissaire européenne aux Transports s’est montrée confiante qu’en à la poursuite du projet :

« J’ai déjà parlé plusieurs fois avec le nouveau ministre italien Toninelli qui m’a assuré que je ne devais pas me faire de souci, l’Italie honorera les engagements pris. »

Danilo Toninelli, nouveau ministre des Infrastructures et des Transports est un opposant historique du Lyon-Turin :

« J’invite les Etats membres à honorer les engagements qu’ils ont signés » a-t-elle déclarée à l’agence de presse italienne Ansa. « Je pense que le gouvernement italien trouvera la meilleure façon d’aller de l’avant. »

Violeta Bulc complète ces déclarations :

«  Je suis de très près cette affaire pour voir quelles seront les prochaines avancées. Le Lyon-Turin est un projet énorme très important. »

En effet, l’Union Européenne finance 40 % de la section transfrontalière du Lyon-Turin.