Les débats autour du tracé de la future autoroute A31 bis se poursuivent.

Le projet en est encore à la phase de la consultation publique. Les élus de la vallée de la Fensch semblent avoir trouvé un accord autour du tracé, qui intègre la traversée de la commune de Florange.

La commune de plus de 1 100 habitants est située à un carrefour des autoroutes A30 et A31 qui permet un accès rapide en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg. La ville ne pouvant être coupée en 2 parties, l’hypothèse la plus crédible consiste à envisager de passer sous Florange.

Les lignes commencent à bouger mais il reste encore à convaincre les services de l’Etat de la nécessité d’un tel chantier. Le tracé comprend la construction d’un tunnel de 2,5 km, ce qui alourdirait le coût de construction du tronçon. Michel Liebgott, Président de la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch a mis en avant plusieurs arguments comme le désenclavement des vallées de la Fensch et de l’Orne, l’amélioration des conditions de circulation dans l’ensemble des villes de la vallée, un développement économique des terrains contigus à cet axe.

Mais rien n’est encore joué, le député Brahim Hammouche, montrant encore des réserves, « un tunnel, techniquement c’est compliqué, cela n’a pas été étudié par le comité de pilotage et cela rallongerait les délais ».