L’offre de la PME d’outre-Rhin Mülhaüser a été retenue par le tribunal de commerce de Lyon le 28 novembre 2018. L’allemand va donc prochainement reprendre le groupe NFM Technologies.

Mülhaüser avait fait une première proposition d’un montant de 500 000 € et avait été invité par le tribunal de commerce à revoir cette offre à la hausse, à hauteur d’1 million d’euros. La société allemande s’est aussi engagée à reprendre 80 des 131 salariés : 40 à l’usine du Creusot (71) et 40 au siège situé à Villeurbanne, en banlieue lyonnaise (69).

Dans un premier temps, Luc Devaux, Directeur général de NFM Technologies avait déclaré que « l’offre n’était pas très satisfaisante financièrement mais qu’il fallait s’en contenter puisque le groupe Mülhaüser était le seul repreneur. Et c’est toujours mieux qu’une liquidation sur tous les plans ». Suite à la décision du tribunal, il a ajouté que « la garantie avait bien été apportée ce 28 novembre ».

En redressement judiciaire depuis le mois d’aout 2018, deux candidats avaient, au départ, déposé une offre de reprise. Engagé dans un autre projet, le groupe Altifort avait rapidement jeté l’éponge laissant Mülhaüser seul candidat.