C’est le lundi 12 novembre 2018 que l’Agence Nationale pour la gestion des déchets radioactifs a décidé de poursuivre ses collaborations scientifiques avec le Bureau de Recherches Géologiques et Minières et l’Ineris. Après une collaboration de plus de 20 ans, l’Andra et le BRGM ont renouvelé leur partenariat R&D pour 4 ans.

« Si l’Andra et le BRGM sont partenaires depuis 1998, les axes de collaboration ont naturellement évolué au fil du temps » indique Frédéric Plas, Directeur de la R&D de l’Andra.

Dans le cadre de ce nouveau partenariat, Pierre-Marie Adabie, Directeur général de l’Andra et Michèle Rousseau, Présidente-directrice générale du BRGM ont identifié plusieurs axes de R&D communs comme la géologie, l’hydrogéologie et la géophysique. La simulation numérique est aussi mise en avant dans le cadre de ce nouveau partenariat tout comme la géochimie et les transferts destinés à affiner la compréhension des phénomènes à l’œuvre dans le milieu géologique.

« Je tiens à saluer non seulement la qualité du partenariat mais encore plus la qualité exceptionnelle des résultats scientifiques obtenus » a déclaré Pierre Toulhoat, Directeur général délégué et directeur scientifique du BRGM.

Un mois riche donc pour l’Andra car l’Agence a également renouvelé son partenariat avec l’Institut National de l’environnement industriel et des risques (Ineris). Le nouvel accord court pour une durée de 5 ans.

Pour l’Ineris, cet accord a vocation à approfondir les connaissances sur le comportement à long terme des ouvrages souterrains et de poursuivre le développement de compétences pluridisciplinaires sur la prévention des risques. Pour l’Andra, le renouvellement de cette collaboration en matière de R&D se fait à une période importante : elle est sur le point de déposer une demande d’autorisation de création de Cigéo, le projet de stockage géologique de déchets radioactifs.