C’est à Hawthrone, une ville de 85000 habitants située non loin de Los Angeles qu’Elon Musk, PDG de The Boring Company, a dévoilé le 18 décembre son nouveau projet de tunnel. Le fabricant des voitures électriques Tesla et des fusées spatiales Space X a décidé de révolutionner les transports urbains en contournant  les embouteillages de la circulation automobile urbaine en passant par le sous-sol.

C’est ainsi que ce 18 décembre les journalistes présents à Los Angeles ont pu découvrir un tunnel test d’une longueur de 1,8 km et d’une largeur de 3,65 m dans lequel se déplaçaient des Tesla Model X équipées de roues latérales et qui a pu atteindre la vitesse de 65 km/h.

L’une des Tesla Model X équipées de roues latérales © twitter Elon Musk

Selon Elon Musk, l’innovation est simple. Elle tient dans les deux extensions rétractables qui pourront être fixées sur n’importe quelle voiture électrique ou non pour seulement 200 ou 300 dollars.

«C’est la capacité à transformer une voiture normale en véhicule stable de manière passive, capable de voyager à grande vitesse dans un petit tunnel» précise-t-il.

Le but est de permettre à des milliers de véhicules électriques  de se déplacer sous Los Angeles dans des tunnels similaires à plus de 240 km/h.

Ces véhicules accéderaient au réseau souterrain depuis les voies de circulation  au moyen d’ascenseurs ou de rampes.

Pour promouvoir son idée, le milliardaire doit avant tout réduire les délais et les coûts importants liés à la construction de tunnels. «Entre trois et six mois pour creuser un kilomètre» a-t-il indiqué.  

Elon Musk a reconnu  qu’il n’en était qu’aux balbutiements du projet mais il a assuré tout de même pouvoir mettre en action “Prufrock”, un prototype de tunnelier quinze fois plus rapide que les engins actuels.

Les villes de Chicago et de Washington ont déjà fait savoir qu’elles étaient intéressées par le projet.