Dérapages financiers, soupçons de favoritisme… Le Parquet national financier vient d’ouvrir une enquête préliminaire sur l’attribution des marchés de la Société du Grand Paris.

C’est dans un rapport de la Cour des comptes daté de décembre 2018 que des irrégularités ont été constatées dans les comptes de la Société du Grand Paris. Le rapport « alerte sur le dérapage considérable du coût prévisionnel du projet du Grand Paris Express ».  Le budget passerait de 20 milliards d’€ à 35 voire 38 milliards d’€. « On parle d’un dépassement de plus d’une douzaine de milliards d’€ par rapport à l’objectif fixé ».  

Un premier signalement en juin 2018 !

Le rapport fait l’objet d’un premier signalement de l’association Anticor, spécialisée dans la lutte contre la corruption, le 12 juin 2018. Signalement qui était resté sans suite. L’Association a alors écrit en novembre 2018 à la Cour des comptes pour transmettre le rapport au Parquet national financier. Dans une déclaration à l’AFP, Jean-Christophe Picard, Président d’Anticor, s’est dit « satisfait que cette enquête soit ouverte sur cette affaire hors-norme qui porte sur un budget total de plus de 38 milliards d’€ dont 13 milliards de dérapages et avec 164 marchés publics passés sans aucune mise en concurrence ».

C’est suite à ce signalement que le Parquet National Financier (PNF) a  décidé d’ouvrir une enquête préliminaire le 24 janvier, sur l’attribution des marchés du Grand Paris Express. Le rapport, daté d’un an maintenant, « identifie des marchés pour lesquels les procédures et les grands principes de mise en concurrence n’avaient pas été respectés, soit en attribuant un marché à une entreprise dont l’offre aurait dû être rejetée pour irrecevabilités, soit en modifiant en cours de procédure les modalités de calcul des offres financières, ce qui a eu pour effet de modifier l’ordre de sélection des candidats ».

La Société du Grand Paris a répondu dans un communiqué, affirmant « mettre évidement à disposition des enquêteurs les éléments demandés avec l’exigence de faciliter le bon déroulement de cette procédure ».

© photo : Société du Grand Paris / Gérard Rollando.