La ville de Clermont-Ferrand a entrepris un vaste chantier de construction de bassins de stockage avec pour objectif de réguler les rejets d’eau en milieu naturel. L’un des six ouvrages, le bassin d’orage de la Belle Ombre, est sur le point d’être terminé. Clermont Ferrand Métropole est le maître d’ouvrage du chantier, Egis Eau en est le maître d’œuvre, les groupes NGE Fondations, Eiffage GC, CMCA et Ecocem interviennent également sur ce chantier.

L’essentiel du chantier consiste en la réalisation d’un bassin de 16 000 m3, d’un diamètre de 37 m et d’une profondeur de 16 m. Les responsables du chantier ont décidé d’avoir recours au béton d’ingénierie Ecocem afin d’utiliser un béton étanche qui tient compte de l’agressivité des eaux.

Sa particularité : il s’agit d’un béton fabriqué à partir de laitier granulé. « Il nous fallait le béton avec la microfissuration la plus limitée possible » explique Christian Persiani, responsable du chantier, « on est sur du béton composé de 90% de béton avec du laitier et 10% de béton classique pour ce chantier ».

Le choix du béton Ecocem s’inscrit dans une volonté de réaliser plus de chantiers bas carbone. Le béton est le matériau le plus utilisé dans le BTP avec plus de 6 milliards de m3 coulés dans le monde chaque année. Ecocem recycle un produit de la sidérurgie française grâce aux hauts fourneaux d’Arcelor Mittal. Cette opération permet de réduire de façon drastique les émissions de CO2 liées à la fabrication du béton. Ecocem propose donc un ciment bas carbone.

Le chantier a débuté en septembre 2018, la partie génie civil devrait être terminée en septembre 2019 avec une mise en service prévue pour 2020.

De gauche à droite : Christian Persiani, responsable du chantier et Philippe Malfait, directeur commercial chez Ecocem.

© Photos : Garance Ferrard