Depuis plus d’un an, la technologie Hyperloop ne cesse de faire parler d’elle. Après Elon Musk et ces tunnels test à Los Angeles et Las Vegas et l’arrivée en France de la filiale du canadien Transpod, la fiction semble sur le point de devenir réalité avec l’arrivée prochaine d’un hyperloop en Inde. Sera-t-il possible de voyager d’un endroit à un autre à une vitesse dépassant les 1000 km/h d’ici 2020 ?

Un autre milliardaire, Richard Branson et le groupe Virgin ont décidé de se lancer eux aussi. A en croire Jay Walder, un proche collaborateur, le projet le plus avancé se trouverait en Inde. Nommé « Virgin Hyperloop One » et imaginé par les architectes de Bjarke Ingels Group, le futur hyperloop assurerait la liaison entre Mumbai, mégalopole dans l’ouest de l’Inde et la ville de Pune, à une centaine de kilomètres. Le gouvernement de la région du Maharashtra, province de l’Inde dans laquelle se trouvent les deux villes, a reconnu le projet comme projet d’infrastructure publique. Jakob Lange, à la tête du groupe d’architectes se félicite de cette décision. « On est vraiment très excités de mesurer les effets de ce nouveau moyen de transport et comment il va être bénéfique pour le développement local urbain et l’économie de la région ». Un tel projet pourrait permettre de créer presque 2 millions de nouveaux emplois.

En plus de créer de l’emploi, le projet d’Hyperloop pourrait résoudre les problèmes de transports en commun surchargés. Aujourd’hui, plus de 75 millions de personnes voyagent entre Mumbai et Pune et d’ici 2026 ce chiffre pourrait atteindre les 130 millions. Le projet « Virgin Hyperloop On » pourrait permettre de transporter 200 millions de voyageurs par an et cela en moins de 35 minutes contre plus de 3 heures aujourd’hui. Le début des travaux pour le tunnel est prévu d’ici la fin de l’année 2019.


© Virgin Hyperloop One