Josiane Beaud a été nommée Présidente de la délégation française de la Commission intergouvernementale (CIG) pour la préparation de la liaison Lyon-Turin par arrêté du Premier ministre du 25 novembre 2020.

Créée en 1996, la CIG composée d’une vingtaine de membres qui représentent les ministères français et italiens concernés (transports, environnement, affaires étrangères, finances…), est sous présidence tournante : une année la France, une année l’Italie. Elle fait office de groupe de contact politique afin de contribuer à une meilleure coordination entre les deux États.

Trouver la convergence avec les acteurs locaux

« Mon action sera animée par la même détermination que ceux qui m’ont précédée de chaque côté des Alpes et dont je veux saluer le travail accompli pour avoir permis à ce grand projet européen de sortir de terre » confie Josiane Beaud qui maîtrise le dossier Lyon-Turin pour avoir effectué l’essentiel de sa carrière à la SNCF, notamment en tant que Directrice régionale Rhône-Alpes. 

A l’heure des négociations sur la programmation des  voies d’accès au tunnel transfrontalier, l’ancienne 1ère adjointe au maire de Chambéry et vice-présidente chargée des transports de l’agglomération chambérienne (2014-2020), insiste sur un élément qui conditionne à ses yeux la réussite du projet, à savoir, sa volonté de « trouver la convergence avec les acteurs et partenaires du territoire, en s’appuyant notamment sur le Comité pour la Transalpine, excellent animateur des acteurs locaux. »