« 80% des financements du MIE seront attribués à des projets ferroviaires »

Dominique Riquet, Député européen, membre de la Commission Transport

Jeudi 11 mars, après de longs mois de négociations serrées, le Parlement européen et les Etats membres de l’UE sont parvenus à un accord sur le Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE).

Petit rappel de ce qu’est un MIE : c’est un programme de financement qui vise à soutenir le développement des infrastructures de transport, d’énergie et numériques au sein des réseaux transeuropéens. C’est dans le cadre de ce programme que l’Union Européenne soutient la réalisation de la liaison Lyon-Turin, maillon central du corridor ferroviaire méditerranéen reliant la péninsule Ibérique à l’Europe centrale. 

L’accord sur la reconduite de ce programme pour la période allant de 2021-2027 conclut à une dotation globale de 33,71 milliards d’€ dont  25,81 milliards dédiés aux transports.

« Le MIE participera pleinement à l’effort colossal d’investissement nécessaire pour le Green Deal. Rien que sur les mobilités propres, 80 % des financements seront attribués à des projets ferroviaires ! » s’est réjoui l’eurodéputé français Dominique Riquet qui représentait le Parlement lors des négociations.

L’accord met entre autres l’accent sur les actions relatives aux liaisons transfrontalières comme le Lyon-Turin.